Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Infrastructures - Que peuvent faire les élus locaux ?
Le 23 mars s’est tenue en Mairie de Péronne dans la Somme la 8ème journée d’information et de sensibilisation des élus locaux à la sécurité routière. Processus engagé voilà 5 ans suite à la charte de partenariat signée entre le Ministère des Transports et l’AMF (Association des Maires de France) (1), co-organisatrice de cette réunion avec Mairie 2000, le CERTU (2) et le soutien de la DSCR (3).

Tous les élus municipaux de ces deux régions avaient été conviés à cette journée. 120 avaient répondu présent.

Si l’Association des Maires de la Somme avait en premier lieu omis de nous y inviter officiellement, nous avons pu y participer activement suite à notre sollicitation de dernière minute. Nous n’avons donc pas été évités et nous les remercions de nous avoir permis de sensibiliser les élus locaux à la prise en compte des 2RM (4) dans la circulation de leurs communes mais aussi de réitérer nos doléances et nos propositions à Rémi HEITZ, Délégué Interministériel à la Sécurité Routière, invité à la tribune de cette journée.

Après le discours de bienvenue et la présentation dans le détail d’aménagements de traversées de communes par leurs élus, une table ronde s’est tenue. Y participaient Rémi HEITZ, Louis MAISON - Vice-président de l’USIRF (5), Pierre MARTIN - Sénateur Maire d’Hallencourt, Président de l’Association des Maires de la Somme et Vice-président du Conseil Général de la Somme, Bernard POTTIER - Président de la Prévention Routière, et Mathias VICHERAT - Directeur de Cabinet du Préfet de la Somme.

Rémi HEITZ y est bien entendu allé de son couplet sur sa marotte qu’est la vitesse, la vitesse et… encore la vitesse. Avec quand même dans l’autre poche un message sur la prise en compte de la diversité des usagers, dont les 2RM (4) qui font partie des 2 axes principaux d’actions à venir avec les 18/25 ans, surreprésentés dans le nombre de victimes d’accidents de la circulation. Voilà qui tranche un petit peu avec les propos motophobes tenus auparavant et que nous n’avons pas manqué de lui rappeler.
Quant aux feux de jour pour tous, expérience avortée que semble regretter également Bernard POTTIER, Rémi HEITZ a cru bon de rappeler que la consigne demeure mais que malgré notre mobilisation et le peu d’engouement des usagers à l’appliquer, il ne renonçait pas totalement à un éclairage de jour pour tous sous la forme d’un troisième feu dédié à allumage automatique, dont la taille et la luminosité se situerait entre les feux de position et les feux de croisement. Un constructeur français doit prochainement sortir un nouveau véhicule équipé de série avec ce dispositif qui, espère t-il, sera généralisé au niveau européen.
A propos d’Europe, à Bernard POTTIER qui évoquait les autres pays de la communauté qui appliquent l’allumage des feux de jour pour tous sans le tollé que cela a soulevé en France, nous avons souligné que, quitte à importer des mesures d’autres pays, il serait judicieux de légaliser la remontée des files, comme cela est appliqué avec succès en Belgique ou en Hollande. Ce dernier pays ayant été cité en exemple par le Président de la Sécurité Routière comme le bon élève de l’Europe en matière de baisse de la mortalité routière.

Après le déjeuner, d’autres intervenants se sont succédés comme le CETE (6) Nord Picardie avec des propositions d’aménagements illustrées et commentées ou encore le GEMA (7) et la SMACL (8)
représentés par la voix d’un juriste de l’Observatoire des risques juridiques des collectivités locales afin d’éclairer les élus sur leurs devoirs, leurs droits et leur responsabilité en cas d’accident sur le territoire de leur commune.

Cette journée brillamment animée par le Journaliste Bruno LEPRAT, motard lui-même, fût clôturée Par Marc ELLENBERG, Directeur adjoint du CERTU (2) chargé des programmes.

Le Manifeste pour une Meilleure Sécurité des Motards a été remis à l’Association des Maires de la Somme avec une invitation appuyée à nous intégrer dorénavant dans toutes les discussions relevant des choix d’infrastructures. De nombreux élus, motards eux-mêmes ou parents d’un motard, nous ont manifesté leur soutien de manière informelle. Rien que pour cela, nous pouvons qualifier cette journée de constructive.

Ironie du sort, je n’avais pas fait 500 mètres en sortant de cette réunion qu’un booster est venu s’écraser sur ma roue arrière comme une mouche sur une vitre alors que je stoppais pour laisser traverser des piétons dans un passage protégé. Heureusement sans dommage pour les hommes et les machines. Réprimande et conseils de mon côté, excuses spontanées et mea culpa du sien… Tout finit bien, pour cette fois. Preuve qu’il y a réellement beaucoup à faire en prévention auprès des « d‘jeuns ».

Franck PERIN - Membre du bureau de la FFMC80 et co-responsable de la commission « Infrastructures » avec Claude DESMARQUEST.


(1) Représentée par les associations et unions des Maires des 5 départements du Nord/Pas-de-Calais et de la Picardie.
(2) Centre d’Études sur les Réseaux, les Transports, l’Urbanisme et les constructions publiques.
(3) Direction de la Sécurité et de la Circulation Routières.
(4) 2RM = Deux Roues Motorisés.
(5) Union des Syndicats de l’Industrie Routière de France
(6) Centre d’Études Techniques de l’Équipement
(7) Groupement des Entreprises Mutuelles d’Assurances
(8) Société Mutuelle d’Assurance des Collectivités Publiques

Annexe

Du plus fragile au mieux protégé, du moins au plus visible : Piéton, cycliste, cyclomotoriste, motocycliste, automobiliste, conducteur de camion ou de bus… Chacun est différent. Et n’oublions pas les personnes qui présentent un handicap limitant leur mobilité.
Or, c’est trop souvent la voiture qui est le principal, voire le seul référent retenu pour l’aménagement d’une chaussée ou, à l’autre extrême dans certaines grandes agglomérations, le piéton. A tel point que la dissuasion d’utiliser un véhicule motorisé quel qu’il soit devient source d’incompréhension et de conflits.

POURQUOI L’INFRASTRUCTURE JOUE UN RÔLE PREPONDERANT DANS LA SECURITE DES 2RM ?
- Les 2RM n’ont pas de carrosserie pour les protéger.
-Une bonne adhérence par tous les temps.
-Une information routière lisible, simple et sobre permettant au motocycliste d’adapter sa conduite au contexte environnemental avec anticipation.
-Une bonne visibilité réciproque : absence d’angles morts et/ou d’éléments occultants (murets, végétation, panneaux…) empêchant le motocycliste de voir les autres usagers, et d’être vus par eux, en particulier dans les courbes et les intersections.
-Une limitation du risque de collision avec des obstacles (poteaux et glissières de sécurité parmi les plus fréquemment impliqués) aggravant les conséquences d’une sortie de route.
Le fait que le casque limite fortement la partie périphérique du champ de vision vient corroborer ces deux derniers points. Les marquages latéraux sur la chaussée ont donc plus d’influence que les poteaux sur l’accotement.
-La création de parking adaptés aux 2RM est devenue indispensable en agglomération, afin de limiter le parking sauvage et d’augmenter la sécurité, à la fois des 2RM, mais aussi des autres usagers, notamment les plus fragiles d’entre-eux que sont les piétons et les non-voyants.
Un chiffre indicatif réaliste serait de prévoir 1 emplacement moto pour 20 emplacements de voiture. Ceux-ci peuvent être prévus de façon périodique, à l’aide de poteaux amovibles pour moduler l’espace partagé auto/moto en fonction des saisons et/ou des événements.
2RM : 2 roues motorisés

Date de création : 16/06/2006 • 13:41
Dernière modification : 14/06/2007 • 20:14
Catégorie : Infrastructures

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^