Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Radars - Selon le ministère de l’Intérieur, les radars flashent juste

Selon le ministère de l’Intérieur, les radars flashent juste

Le ministère de l’Intérieur reconnaît bien avoir eu connaissance du rapport que s’est procuré Auto-Plus (voir Motomag.com 23/10/07), et affirme que tout a été fait pour s’assurer de la bonne utilisation des appareils mis en cause. « À la suite du rapport du secrétariat général pour l’administration de la police de Metz signalant un risque de fonctionnement erroné des radars fixes et embarqués en cas de changement d’angle de prise de vue, une étude a été confiée à l’Inspection générale de la police et expertisée par la direction du programme interministériel de contrôle automatisé », explique-t-on, place Beauvau.

En cas « d’erreur évidente, les verbalisations sont rejetées »

L’étude de l’IGPN (Inspection générale de la police nationale) aurait été rendue en juillet 2006, soit un mois après le rapport mettant en cause les radars. Selon Le Monde.fr du 23 octobre, elle indique que « si l’angle du radar par rapport à l’axe de la route n’est pas conforme, la vitesse relevée n’est pas exacte (…) [et que] si l’angle est exact, les mesures de vitesse sont très précises ».
En résumé, si l’appareil est bien placé, ça marche bien, dans le cas contraire, ça marche mal ! Et de ce côté, l’étude de l’IGPN ne fait que dire de manière assez peu différente ce que stipule le certificat d’homologation des appareils en question.

« Afin de s’assurer que les procédures soient bien respectées et que l’angle soit exact, les policiers et les gendarmes, qui utilisent les radars embarqués, sont formés pour les paramétrer conformément aux spécifications des appareils » , indique l’Intérieur, toujours cité par Le Monde. « Dans chaque véhicule doté d’un radar, un jalon permet de le positionner selon l’angle requis, et une butée sur le radar assure qu’il soit bien orienté à 25°. Les radars fixes sont eux paramétrés lors de leur installation selon l’angle de 25° requis », insiste-t-il.

Enfin, Michèle Alliot-Marie, ministre de l’Intérieur, se veut rassurante : « Chaque fois qu’il y a une erreur évidente, les verbalisations sont rejetées et les points ne sont pas retirés. »
Reste à savoir comment, au bout de la chaîne du contrôle-sanction automatisé, au centre de traitement, à Rennes, l’opérateur chargé d’enregistrer les PV détermine qu’il y a « erreur évidente ».

Grégoire Acerra - motomag.com - 24/10/2007


Date de création : 01/11/2007 • 18:30
Dernière modification : 01/11/2007 • 18:30
Catégorie : Radars

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^