Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Radars - Eurolaser et radar automatique : même mensonge ?
Avant même qu’Auto Plus ne jette un pavé dans la mare quant à la probable non-conformité du positionnement des radars automatiques, la FFMC se battait sur un dossier similaire : la capacité des jumelles Eurolaser à mesurer, de face, la vitesse d’une moto. Selon leur mode d’emploi, c’est non. Officiellement, c’est oui.

jumelles-201208.jpg

Jouer avec les mots
« Les jumelles Eurolaser sont-elles capables de mesurer la vitesse d’une moto lors d’un contrôle en approche ? », voilà la question que pose la FFMC à l’autorité judiciaire. La réponse est quasi invariablement la même : oui. Or, à la lecture des notices d’utilisation de l’appareil qui se sont succédé depuis 1997, la réponse est non.
La version originale imposait aux forces de l’ordre de viser la plaque minéralogique avant des véhicules, cible inexistante sur un deux-roues motorisé. Les versions suivantes, non approuvées par une décision officielle, parleront de « surface plane non vitrée », toujours insatisfaisante.


Si elles ne pouvaient pas, elles le diraient !
À ce jour, seule la juridiction de proximité de Carcassonne a consacré ce doute sur la fiabilité de l’appareil. Décision isolée ou vraie jurisprudence ? C’est ce que la FFMC a tenté de savoir en accompagnant l’un de ses adhérents devant les tribunaux.

Sans cautionner les excès de vitesse ni réclamer une quelconque immunité pour les motards, la FFMC a souhaité poser le problème de façon impartiale à l’autorité judiciaire. Mais malgré des arguments juridiques sérieux dénonçant l’illégalité de la décision d’approbation de l’Eurolaser, la réponse des juges n’a pas varié : si l’appareil ne pouvait pas mesurer la vitesse d’une moto, il afficherait un message d’erreur.

Politiquement correcte, la Cassation ignore le débat
Cette motivation, pour le moins laconique, prouve à elle seule l’embarras des juges, qui n’ont eu politiquement d’autre choix que celui de rejeter les demandes de l’association de motards. Même la Cour de cassation a ignoré le débat en refusant purement et simplement d’admettre son pourvoi.

Loin de mettre fin à la polémique sur la fiabilité des radars, la décision de la Haute juridiction et celles des juridictions inférieures soulèvent un fort sentiment d’injustice, empreint d’une légitime suspicion sur l’indépendance des juges.

Alors que la sécurité routière est passée du statut d’enjeu national à celui de dogme, comment ne pas croire que la pression politique ait pris le pas sur la rigueur juridique ? Quoi qu’il en soit, la FFMC constate à nouveau l’impossibilité d’ouvrir un débat contradictoire et d’obtenir des réponses sérieuses et argumentées.

La FFMC avec Moto Mag - 19/12/2007


Date de création : 20/12/2007 • 19:17
Dernière modification : 20/12/2007 • 19:18
Catégorie : Radars

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^