Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Accidentologie - Droit de réponse au Courrier Picard du 01/09/09
Droit de réponse au Courrier Picard du 1er septembre 2009

Dans votre article du Mardi 1er septembre, Émilie Thérouin, maire adjointe d’Amiens en charge de la sécurité, se réjouit d’avoir évincé le stunt de la zone industrielle d’Amiens nord. Les conditions de sécurité n’étant pas estimées suffisantes sur ce site et les riverains agacés par le bruit et les va-et-vient des spectateurs, la reconduction de l’arrêté municipal devenait de fait problématique.
 

stunt.jpg

Reste que le sujet demeure ouvert et la municipalité d’Amiens ne peut pas, d’un revers de la main, occulter un mode d’utilisation de la moto que l’on peut ne pas partager mais qui est devenu une discipline à part entière, comme le motocross ou le trial, pour ceux qui la pratiquent de façon raisonnée. Or, sans solution encadrée, il y a fort à parier que des pratiques sauvages reprennent de plus belle ça et là.

Comme les « runs » (records de vitesse) sauvages du vendredi soir sur la rocade qui font courir des risques à tous les usagers et sont dévastateurs pour l’image des motards respectueux et respectables qui constituent la majorité des usagers réguliers. Mais les pouvoirs publics et la municipalité semblent attendre les accidents pour communiquer négativement sur cette mauvaise utilisation des motos comme des autos, parfois munies de fausses plaques d’immatriculation et dont certains participants n’hésitent pas à se vanter publiquement de leurs dangereuses « performances ». Si la répression reste parfois le dernier acte à accomplir face à ces comportements limite, stigmatiser toute une catégorie d’usagers surreprésentée dans les accidents de la circulation sans tenter d’en comprendre les causes et essayer d’y apporter des solutions serait contre-productif. Il est donc plus que jamais urgent de prendre des initiatives intelligentes et préventives pour qu’une nouvelle structure sécurisée voit enfin le jour afin que cette discipline puisse continuer à s’exercer sous l’égide de telle ou telle association qui saura apporter les garanties indispensables. 

La ville d’Amiens va prochainement signer une convention avec une association locale qui obtiendra alors un outil qu’elle demande depuis 2006. La FFMC 80 se réjouit d’un tel avancement et d’un tel engagement envers la formation pour les conducteurs de deux-roues motorisé et veut y voir que certains de ses anciens membres mettent enfin en cohérence leur discours avec leurs actions et, persuadons nous en, leur propre conduite. Elle rappelle néanmoins que la formation à la sécurité routière et à la conduite reste l’affaire des professionnels et non pas des associations locales. C’est dans cette optique qu’a été créée une commission permanente intitulée « Éducation Routière de la Jeunesse et Deux-Roues Motorisé » (ERJ2RM). Son objectif est de réfléchir à la problématique spécifique contenue dans le principe d’un continuum éducatif et, surtout, de proposer des actions en impliquant les jeunes eux-mêmes, mais aussi leurs parents, leurs éducateurs et leurs enseignants. C’est, par exemple, dans cet esprit que la FFMC 80 organise chaque année en juin une journée prévention routière avec les Jeunes Sapeurs Pompiers à Airaines. Parmi les modules ERJ2RM, l’un a justement pour objectif de former les bénévoles associatifs car nous ne sommes pas des moniteurs de moto-école. Il va sans dire que la formation des plus jeunes doit surtout passer par un programme pédagogique de qualité dispensé par des écoles de conduite.

La « Prise en main 125 », expression utilisée dans votre article, est un produit d’assurance déposé par la Mutuelle des Motards (émanation de la FFMC) via un partenariat avec les écoles de conduites locales. C’est une incitation pour les conducteurs novices de deux-roues motorisé à prendre conscience des difficultés de circulation particulière à ce mode de déplacement, de la sécurité et de la technicité. Le montant de la formation est pris en charge par la Mutuelle des Motards. Chacun son rôle !

Enfin, si la FFMC 80 incite le public à se rendre à la Fête de la Moto au Parc de la Hotoie le 13 septembre prochain, elle a à nouveau fait le choix d’être plutôt présente dans l’espace citoyenneté d’AGORA, le salon des associations amiénoises, afin de faire partager son histoire, sa raison d’être et ses actions à un plus large public qu’à la seule communauté motarde.


Date de création : 03/09/2009 • 23:00
Dernière modification : 11/07/2014 • 18:17
Catégorie : Accidentologie

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^