Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Accidentologie - Accident de Nicole et Bertrand (09/10/09)
Les joies de la glisse

 

Peut-on rester maître de son véhicule, prévu pour rouler sur route, quand on se retrouve sur un chemin de terre ? 

C’est la curieuse mésaventure qui m’est arrivée vendredi 9 octobre à 20h en entrant dans Doullens par la RN25 en venant d’Amiens. 

 D’abord un panneau de chantier posé sur le sol « limite à 30 km/h » puis un autre « chaussée glissante » donc méfiance, je roule au pas, et un dernier panneau « boue »……. Trop tard la moto part en glissade de l’avant sur une couche de boue d’un bon cm d’épaisseur, en plus il pleut ce qui rend cette boue encore plus glissante. Mon épouse qui me suit sur sa moto éprouve le même besoin de s’étaler sur la route. Heureusement pas de blessures mais des motos bien abîmées.  

Les conséquences auraient pu être beaucoup plus graves, si un poids lourd s’était trouvé en face de moi je ne pourrai pas vous raconter cette histoire. Deux automobilistes se sont spontanément arrêtés pour nous porter secours, merci à eux. Après avoir péniblement relevé nos montures je téléphone au 17 pour prévenir d’un danger grave qui attend les motards sur ce secteur, et là on me répond que c’est de ma faute, je dois rester maître de mon véhicule et de toute manière je ne peux pas porter plainte parce qu’il y a de la boue sur la route. Personne n’a bougé bien sûr. 

Il serait bon que les pouvoir publics prennent enfin conscience que la vitesse n’est que rarement à l’origine des accidents et que dans ce cas précis il s’agit de la négligence d’un entrepreneur de travaux qui « s’en fout », de la négligence de la municipalité qui ne peut pas ignorer ces travaux et leur conséquence et qui n’a rien fait pour assurer la sécurité des usagers, et de la négligence du « 17 » qui par son immobilisme aurait pu laisser se produire un autre accident avec peut être des conséquences beaucoup plus graves. 

Tous ces manquements sont sanctionnés par le code des collectivités territoriales et le code de la voirie routière. Plainte a donc été déposée à la gendarmerie de Doullens. A suivre. 

                                               Bertrand

Date de création : 25/11/2009 • 17:05
Dernière modification : 11/07/2014 • 18:18
Catégorie : Accidentologie

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^