Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Présentation - Définition, objectif et philosophie
Définition
Le terme d'accidentologie a été créé en 1968 par des chercheurs de l'ONSER (Organisme National de recherche dans le domaine de la SEcurité Routière) qui est devenu l'INRETS (Institut National de Recherches et d'Etudes des Transports et de leur Sécurité).
En sécurité routière, l'accidentologie est définie comme l'étude scientifique des accidents de la circulation et de leurs conséquences corporelles.

Objectif et philosophie

Un accident ne doit pas être réduit à un seul de ses éléments. Il est le produit d’une relation défectueuse entre un ou plusieurs êtres humains, un ou des outils de transport et une infrastructure routière. En agissant par une répression principalement axée sur la vitesse, les pouvoirs publics associent trop souvent de façon simpliste la notion de cause "jugée" principale au remède, les radars. Or, cette stratégie montre clairement les limites de son efficacité puisque la tendance favorable observée depuis une dizaine d'années semble s'inverser ou, au minimum, stagner. Il y a toujours plusieurs solutions possibles pour réduire un facteur de risque. Mais encore faut-il identifier celles qui ont la plus forte efficacité et tenir compte de la facilité de leur mise en œuvre ainsi que de leur acceptabilité.
- Parce que la familiarité avec la conduite ne transforme pas chaque titulaire d'un permis de conduire en expert de la sécurité routière et que peu de domaines de recherche sont aussi envahis par les idées reçues, les hypothèses et les passions que celui des accidents de la route.
- Parce que le motard accidenté n'est pas une victime comme les autres. Souvent, du fait de préjugés négatifs, il se heurte à des difficultés pouvant entraîner des conséquences graves sur le jugement et l'indemnisation.

- Parce que la communication institutionnelle sur ce sujet relève, au mieux de l’empirisme, au pire de l’opportunisme politique, souvent de la désinformation. Le gouvernement simplifie à l’extrême l’accidentologie en la réduisant pratiquement à deux causes : Vitesse et alcool. Il n’hésite pas à utiliser des « études » douteuses, validées par des agences gouvernementales et largement diffusées aux médias qui martèlent ce message simpliste.

La FFMC milite, étudie et propose depuis 1980 sans faire de prétention routière.


Date de création : 05/05/2010 • 20:16
Dernière modification : 05/05/2010 • 20:16
Catégorie : Présentation

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^