Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Radars - Motards en TG(E)V, pas bon !
Vidéo réalité : Double connerie = double peine

Le motard qui se filmait en grand excès de vitesse (près de 300 km/h) sur les routes du Nord/Pas-de-Calais et diffusait ses exploits sur le web a été interpellé par les autorités qui sont remontées jusqu'à l'adresse IP de son ordinateur. Alors que la vidéo ne constitue pas une preuve, ni de son auteur ni de la vitesse réelle, il a reconnu les faits. Convoqué au tribunal correctionnel, il risque jusqu'à 5 ans de prison et 45 000 € d'amende pour mise en danger de la vie d'autrui, provocation non suivie d'effet au crime ou délit par image ou moyen de communication et excès de vitesse supérieur à 50 km/h. Même si l'on peut s'interroger sur le poids des peines encourues en comparaison de celles appliquées pour d'autres "crimes", on ne peut contester que l'exemple ainsi donné aux plus jeunes en recherche de limites soit désastreux.

compteur_moto.jpg
Photo motomag.com

Sans être moralisateurs parce que nous savons bien qu'une arsouille occasionnelle n'est pas un crime sinon parfois contre soi-même quand elle n'est pas adaptée aux circonstances et à l'endroit, ne versons pas non plus dans l'angélisme et rappelons quand même que la communauté motarde n'a pas besoin de ce type d'"exploits" propre à décrédibiliser en un instant des années de militantisme. Un motard, pour peu qu'il se montre digne de cette appellation non contrôlée, n'est pas défendable au seul titre qu'il est motard. Nous nous échinons à démontrer à nos détracteurs qu'un casque sur la tête ne rend pas nécessairement plus con celui qui le porte mais visiblement pas plus intelligent non plus...

Ceux qui nous pondent des lois plus répressives les unes que les autres ne vont retenir que cela et vont en plus s'arranger à grands coups de communication pour liguer la population contre nous. Quitte à déplaire à certains, si la plupart des radars fixes flashent maintenant de l'arrière, c'est un peu (voire beaucoup) à cause de performances comme celles qui ont parfois lieu sur le périphérique parisien ou sur la rocade d'Amiens, notamment le vendredi soir, et qu'on retrouve ensuite sur YouTube, Dailymotion ou sur certains forums. Et encore, nous avons ferraillé pour nous éviter la plaque d'immatriculation à l'avant. Alors, s'il vous plaît, aidez-nous !

Motards en TG(E)V (Très Grand Excès de Vitesse)

Dimanche 19 septembre, 3 motards ont été contrôlés par la brigade motorisée d'Abbeville alors qu'ils circulaient à 182 km/h au lieu de 90 sur la D940 entre Quend et Abbeville, à hauteur de Rue. Leurs motos ont été confisquées.

radar_jumelles.jpg
Photo motomag.com

Un peu plus du double de la vitesse autorisée, c'est le carton plein assuré !
En effet, le fait, pour tout conducteur d'un véhicule à moteur, de dépasser de plus de 50 km/h ou plus la vitesse maximale autorisée est puni de l'amende prévue pour les contraventions de la 5ème classe et d'une réduction de 6 points du permis de conduire. Tout auteur de cette infraction encourt également de lourdes peines complémentaires (pour plus de détails, voir ICI).
Même si nous considérons que la saisie et la possible destitution de la propriété du véhicule constitue une mesure liberticide, nous considérons tout autant que la meilleure façon de s'en préserver est de réserver de tels scores à la piste ou au jeu de l'arsouille virtuelle chez Joe Bar Team.
Oui, ils ont joué et ils ont perdu. Et ce, bien au delà des conséquences pour eux-mêmes car, à ce "jeu", ce sont aussi tous les motards qui perdent. Les pouvoirs publics ayant ainsi beau jeu de récupérer ces faits pour justifier une stigmatisation globale.

Soulignons quand même que les motards ne sont ni les seuls ni les plus nombreux à s'adonner aux grands excès de vitesse :

-Samedi 4 septembre, après avoir flashé un motard à 217 km/h sur l'A64, un gendarme de l'EDSR (1) des Hautes-Pyrénées a déclaré : "Il s'agit là d'un record pour un excès de vitesse enregistré pour une moto sur nos routes. Les vitesse excessives au_delà de 200 km/h sont surtout le fait de voitures de fortes cylindrées". un commentaire à chaud qui s'oppose aux idées reçues et que ce qui suit tend à confirmer.
- Chez nous, mardi 14 septembre, la BRI (2) interpelle à hauteur de Pont-de-Metz, une dame du Touquet à 89 km/h au-dessus de la limite autorisée avec une Nissan 350Z immatriculée en Belgique qui lui avait été prêtée par une connaissance. Ce qui lui vaudra d'échapper à la confiscation du véhicule puisqu'il ne lui appartient pas.
- Mardi 21 septembre, les gendarmes du peloton autoroutier de Senlis ont intercepté le conducteur d'une Porsche flashé à plus de 250 km/h sur l'A1. Arrêté au péage, le contrevenant a tenté de s'échapper avant d'être interpellé...

Enfin, les graphiques publiés par l'ONISR (3) nous indiquent que les excès de vitesse ont baissé dans les mêmes proportions pour les 2 roues motorisés que pour les autres catégories depuis 2002. Le taux de dépassement de + de 10 km/h est inférieur à 30 % pour les 2RM (4) et les très grands excès de vitesse ne représentent plus actuellement que moins de 1 % pour toutes les catégories. Et selon l'ASFA (5), en 2009, la première cause d'accident sur autoroute est la somnolence (ou hypovigilance) avec 42 % des cas. Vient ensuite la conduite sous l'emprise de l'alcool, de drogues ou de médicaments (17 %). Les accidents imputables à une vitesse excessive ne concernent plus que 10 % des cas sur autoroute.

En 2008 (dernières statistiques publiées), 43 % des infractions ayant entraîné un retrait de points concernent des excès de vitesse inférieurs à 20 km/h en zone limitée à 50 km/h, 9 % pour des excès de vitesse de 20 à 30 km/h et 2 % pour des excès de vitesse de 30 à 40 km/h selon le bilan "permis à points" du Ministère de l'Intérieur.

En espérant que ces précisions issues de sources officielles permettent aux autorités de mieux cibler leurs actions en faveur d'un infléchissement de la sinistralité routière dont les motards sont, en tant qu'usagers vulnérables, parmi les premières victimes.

(1) Escadron Départemental de Sécurité Routière
(2) Brigade de Recherche et d'Intervention
(3) Observatoire Interministériel de la Sécurité Routière
(4) 2 Roues Motorisés
(5) Association des Sociétés Françaises d'Autoroutes







Date de création : 24/09/2010 • 01:08
Dernière modification : 24/09/2010 • 10:00
Catégorie : Radars

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^