Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Entretien des routes et infrastructures routières - Les travaux sur les routes de la Somme

 

Conditions de circulation sur le réseau routier départemental
de la Somme
 

panneau_danger.jpgRestez particulièrement vigilants
à l'approche et dans la traversée des zones de travaux.

panneau_travaux.jpg

Conseils de conduite : routes en travaux, attention à moto !


Aborder et circuler en moto sur une chaussée en travaux requiert des précautions. Ouvriers, engins et chaussées défoncées représentent des dangers différents. Astuces pour négocier l’obstacle sans y laisser de plumes.
 

L’APPROCHE
Réduire sa vitesse dès la première signalisation temporaire, y compris et surtout sur les chantiers d’autoroute très étendus (contrôles radars de plus en plus fréquents). Dans tous les cas, une faible allure permet d’aborder une chaussée potentiellement encombrée par toutes sortes d’obstacles (boue, graviers, flaques d’eau, résidus végétaux, signalisation temporaire renversée…). Ne remonter la file de véhicules que si les conditions le permettent  : chaussée rétrécie et/ou circulation alternée ou ralentie, mouvements d’engins de chantier et d’ouvriers ou encore conducteur impatient qui déboîte brutalement ou qui ouvre la portière pour « voir ce qui se passe  », restent des dangers potentiels. Roulez de toute façon à très faible allure pour éviter toute déconvenue.

 

LE FRANCHISSEMENT
Une fois entré dans la zone de travaux, se référer scrupuleusement aux indications éventuellement données par les agents intervenants sur la voirie. En l’absence de forces de l’ordre, eux seuls sont habilités à gérer la circulation car ils maîtrisent les spécificités de la zone concernée (déplacements des engins, états des surfaces…).
Dans la mesure du possible, aborder les obstacles perpendiculairement (dénivellations, saignées, plaques de tôles qui couvrent les tranchées…) sans toucher aux freins et en serrant bien le réservoir pour éviter tout risque de déséquilibre. Se méfier aussi d’un sol insuffisamment compacté qui peut se dérober sous les roues.
Lors de l’évolution dans la zone, s’écarter au plus loin des engins de chantier en action. En effet, leurs conducteurs n’ont pas tous les moyens de contrôler la circulation, d’autant que la visibilité est parfois très réduite aux commandes de ces machines. S’en détourner permet aussi d’éviter d’autres dangers (projections en cas de bitumage ou de débroussaillage, bras et flèches des engins qui peuvent heurter lors de leurs mouvements…).

L’ÉLOIGNEMENT
Éviter absolument de réaccélérer brutalement. En effet, la chaussée est souvent souillée à cause des flaques de boue et/ou déformée par les engins évoluant aux abords du chantier. De plus, la fin d’une zone de travaux est aussi un endroit très prisé pour les contrôles de vitesse.
Dans certains cas, garder une faible allure permet aussi de laisser le temps aux roues de se débarrasser de leur gangue de boue (ou graviers, bitume fondu selon les cas). Il est alors inutile et plutôt dangereux de slalomer pour accélérer le processus.
En cas de dépôt important sur le flanc du pneu, les risques de déséquilibre sont élevés. Quelques centaines de mètres à allure moyenne suffisent pour que l’effet gyroscopique fasse son œuvre de nettoyage.

 

Pour plus d'informations en temps réel sur les travaux
du Conseil Général de la Somme,
consultez le site inforoute80 en cliquant sur ce logo,


etatdesroutes.jpg
 
 
les infos travaux d'Amiens Métropole en cliquant sur les logos
 
 
 
logo_cg_somme.pngA l'exception de la route de Doullens (RN25) et de la rocade Nord-est d’Amiens (RN25 et RN1) qui dépendent encore de la compétence le l'Etat, c'est le Pôle Exploitation et Maintenance des Infrastructures du Conseil Général de la Somme qui a en charge la modernisation, l’exploitation, et la maintenance de  4600 km d'infrastructures routières dont 1300 en agglomération.

La Somme compte 275 km d'autoroutes, 47 km de routes nationales, 4 554 km de routes départementales et 6 180 km de voies communales.
Source : Service d’Etudes Techniques des Routes et Autoroutes (SETRA) - Direction générale des Collectivités locales (1/01/2009)

 

Date de création : 15/10/2010 • 22:36
Dernière modification : 17/03/2014 • 00:17
Catégorie : Entretien des routes et infrastructures routières

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^