Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
En vrac - Affichez-vous en VIP avec la FFMC80 !

Répression


D’un côté, course aux résultats sans discernement et de l’autre, passe-droits pour « fils à papa » et VIP !

casquette_prefet.jpgTolérance zéro, qu’ils avaient dit ?bourse.jpg





On se souvient du « traitement de faveur » visiblement réservé à Jean Sarkozy suite à un accrochage entre son scooter et une voiture suivi d’un délit de fuite en octobre 2005.

Février 2009 : une histoire banale vieille d'un an et demi dévoilée récemment par Le Parisien
, preuve à l'appui (extraits de deux procès-verbaux et d'une note de service) : un jeune de 16 ans arrêté ivre à scooter sur les Champs-Elysées déclare au policier qui l’interpelle « Tu fais qu'un métier de con, je vais te muter à la circulation »... Banal, sauf que son père, c’est le grand patron de la police qui fera pression sur la hiérarchie du commissariat pour étouffer l’affaire. Alors l’histoire n’est plus vraiment banale car Frédéric Péchenard, directeur de la police nationale, a montré son attachement à la philosophie sarkozyste du mérite et de la République irréprochable (Le Parisien-Aujourd’hui en France).

Mai 2009 : une motarde de 41 ans circule sur la rocade nord de Rennes et s’engage sur une bretelle menant à la route de Lorient. Un 4x4, avec 4 jeunes à l’intérieur, arrive à sa hauteur et la colle sur plusieurs centaines de mètres. Elle parvient à ne pas tomber. Le 4x4 ralentit, elle en profite pour accélérer. La voiture reste derrière elle un moment avant de la dépasser, ses occupants proférant des injures. Elle a le réflexe de relever la plaque d’immatriculation et dépose plainte au commissariat. Après enquête, il s’avère que le 4x4 appartient à François Fillon et que le chauffard n’était autre que son fils. Devant le tribunal, il contestera avoir agi intentionnellement. Un simple rappel à la loi (mesure alternative aux poursuites pénales) sera prononcé par le procureur de la République. Une décision qui paraît plutôt clémente eu égard à un comportement qui ressemble à s’y méprendre à une mise en danger volontaire de la vie d’autrui. La plaignante, par l’intermédiaire de son avocat, a écrit au procureur afin que celui-ci saisisse un juge d’instruction ou renvoie directement l’affaire devant le tribunal correctionnel… (AFP)

Mai 2010 : 11 gendarmes de la compagnie de Niort reçoivent une lettre d’observation de leur hiérarchie car ils ne mettent pas assez de PV (Courrier de l’Ouest).

Aout 2010 : à Angers, le préfet du Maine-et-Loire, sans casque, se fait percuter à vélo par un automobiliste après avoir effectué un dépassement par la droite et grillé un feu rouge (Ouest France).

nordpicardieversparis18.jpg 7_motardixVIP.jpg

Aout 2010 : un VIP picard pris en plein flagrant délit d’excès de vitesse (30 km/h au dessus de la vitesse autorisée) ne sera pas verbalisé après un contrôle radar mobile en présence du sous-préfet de l’arrondissement de Saint-Quentin et du commandant de la compagnie de gendarmerie du secteur. Juste un petit contrôle des papiers pour celui qui vient tout juste de se voir accorder la non-inscription d’une condamnation pour conduite en état alcoolique sur son casier judiciaire  (Courrier Picard). Et comme le meilleur moyen de s'enfoncer encore un peu plus dans la boue où l'on a mis les pieds et de continuer à s'y agiter, le préfet de l’Aisne, couvert par le préfet de région, justifiera la non verbalisation du VIP par un mauvais positionnement du radar qui aurait altéré le contrôle. « Et la marmotte, elle met le chocolat dans le papier d’alu ? »

stickers_vip.jpg

L’idée gaguesque d’apposer un autocollant sur le casque, la moto ou la voiture spécifiant le statut de « VIP, ami(e) du préfet » est alors lancée et très vite attrapée au vol par quelques-uns de nos adhérents et sympathisants. Et ce qui fut dit fut fait sur la base du sticker GRD imaginé par ces truculents grolandais.

Aout 2010 : le président de la République, Nicolas Sarkozy, golé par la presse people en train de circuler à scooter avec un casque pas attaché (ce qui est puni d’une amende de 135 euros par l’article R431-1 du Code de la route), en chemisette et sans gants. Le message que fait passer le président est pour le moins douteux pendant que son fidèle lieutenant, le ministre de l'intérieur Brice Hortefeux, annonce que les policiers vont frapper fort sur les motards (
Voici).

Septembre 2010 : le directeur de cabinet adjoint du Premier ministre, Gilles Dufeigneux, manque de percuter un 2 roues avec sa voiture dans une rue du 5ème arrondissement de Paris. L’incident a lieu sous les yeux de policiers, qui arrêtent le conducteur et veulent le soumettre à l’alcootest. Il se montrera arrogant et menacera les agents de sanctions. Les policiers rangeront l’appareil de mesure et le carnet à souche… Depuis, le dircab a présenté ses excuses et été contraint de démissionner mais reste conseiller municipal de Vannes et conseiller régional. Mais aucune plainte pour outrage n'aurait été déposée par les policiers et aucune enquête de l'IGS (Inspection générale des services) diligentée… (Le Télégramme)

Octobre 2010 : dans son bulletin d’information n°13, l’association « Gendarmes & Citoyens » commente un article du journal Le Parisien qui révèle que les 126 préfets et les 450 sous-préfets seront payés (primes de 41 000 à 66 000 € annuels) en fonction de leurs résultats : baisse du nombre d’accidents, de la délinquance, etc. Une politique de « prime de fonction et de résultat » qui devrait se généraliser à tous les cadres dirigeants de la fonction publique. Une mesure qui ne fait pas l’unanimité et suscite le commentaire suivant : «  Verbalisez sans retenue messieurs les gendarmes et policiers. Vous travaillez pour arrondir le traitement de vos autorités administratives ».

28 janvier 2011 : le conseil général, maire d'Anet, et conseiller technique de Nicolas Sarkozy, Olivier Marleix, est contrôlé à 119km/h au lieu de 70 près d'Abondant. 
À 1 petit km/h près, le conseiller général échappe à la rétention immédiate du permis de conduire. Il fait valoir ses relations élyséennes et échappe aussi à l'amende forfaitaire de 135 € et à la perte de 4 points sur son permis de conduire. Il circule d'ailleurs avec une voiture du parc élyséen. À la gendarmerie, le procédé a fortement déplu : s'il n'y a pas eu de sanction immédiate à l'encontre du conseiller général , un rapport sur l'incident a tout de même été rédigé et transmis à la direction générale de la gendarmerie nationale. Ces informations, confirmées par plusieurs sources différentes, ont été révélées par la République du Centre.


Et des anecdotes qui mettent en cause des personnalités locales usant de leur statut social pour échapper à des sanctions, nous sommes quelques-uns à en avoir dans nos tiroirs…

Liberté, égalité et fraternité, les 3 valeurs fondatrices de la République sont de plus en plus piétinées par ces messieurs qu'on nomme grands. Est-ce trop leur demander qu’ils se montrent exemplaires ?
sticker_vipfemme.jpg

Alors, affichez votre résistance à la répression sélective
en vous procurant l’autocollant VIP auprès de la FFMC 80 pour 2 € !

sticker_viphomme.jpg


Date de création : 15/12/2010 • 20:07
Dernière modification : 09/02/2011 • 08:09
Catégorie : En vrac

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^