Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
En vrac - 2RM et ensembles agricoles, ouverture à la sensibilisation mutuelle

Un motard à la tête des agriculteurs

La Fédération Nationale des Syndicats d’Exploitants Agricoles (FNSEA) vient d’élire à sa tête un nouveau président, Xavier Beulin.

xavier_beulin.jpgDavantage homme d’affaires qu’exploitant de terrain, l’agriculteur se présente volontiers comme un parfait autodidacte. «Je n’ai aucun diplôme», a-t-il souligné après son élection. «Le seul bagage dont je puisse me targuer : le permis moto, passé à 35 ans, quand j’ai pu m’offrir une moto».

Victime d’un grave accident l’an passé, Xavier Beulin, à bientôt 52 ans, n’en reste pas moins passionné et se rend encore régulièrement à ses réunions parisiennes à 2 roues.


Voilà certainement une opportunité de sensibiliser le monde agricole et rural à la sécurité des 2 roues et au partage des voies de circulation.

Les tracteurs agricoles : Des engins qui ont des droits et des devoirs pour circuler et doivent partager la route avec d’autres usagers qui doivent, de leur côté, faire preuve d’un peu de patience.

Il existe en effet peu de voies qui leur sont réservées, comme celle qui longe la 2x2 voies entre Amiens et Roye, il faut donc partager la route. A condition de bien les voir. Compte tenu de leur vitesse (Conformément à l’article R138 du Code de la route, par construction, leur vitesse est limitée à 40 km/h et 25 km/h attelés à une remorque) et de leur encombrement sur la route, les ensembles agricoles doivent être bien signalés (catadioptres, bandes réfléchissantes, un gyrophare visible à 50 m tous azimuts et, s’il est masqué par le chargement, un deuxième gyrophare à l’arrière…). Le conducteur du tracteur, s’il le peut, se place parfois à droite de la chaussée pour faciliter les dépassements avant de reprendre son chemin (Quand il peut voir les véhicules derrière lui parce que parfois ses rétroviseurs sont plus petits que la largeur du chargement). De plus, le nettoyage des roues est obligatoire à la sortie des champs pour ne pas salir la route et l’exploitant engage sa responsabilité en cas d’accident dû aux boues et pulpes répandues. Ils doivent d’ailleurs signaler ce risque par un panneau triangulaire.

Les tracteurs agricoles : Des engins qui démontrent aussi leur utilité au travers de la solidarité de leurs propriétaires avec les nombreux naufragés de la route qui, sans leur intervention, auraient passé de nombreuses heures bloqués sur des routes secondaires enneigées en ce mois de décembre 2010.

Cela dit, il n’est pas obligatoire d’être détenteur d’un permis pour conduire un tracteur, agricole ou forestier, sur la route si ce matériel est attaché à une exploitation agricole, à une entreprise de travaux agricoles ou à une coopérative d'utilisation de matériel agricole (CUMA) (articles R. 221-20 et R. 311-1 du code de la route). Seuls ces conducteurs sont dispensés du permis de conduire poids lourds. Ils doivent cependant avoir au moins seize ans pour conduire un véhicule ou engin agricole et dix-huit ans pour conduire une machine agricole automotrice ou un ensemble comprenant un matériel remorqué, lorsque la largeur de ceux-ci excède 2,50 mètres. C'est ainsi qu'un fils d'agriculteur peut conduire sans permis un tracteur rattaché à l'exploitation de son père, à condition qu'elle réponde aux critères exigés pour ce genre de dérogation. Mais savoir manipuler un tracteur très jeune ne veut pas dire que l’on connaît toutes les règles de sécurité pour autant. Tout repose donc sur une supposée prise en compte du risque, très variable selon les individus.

Ces dispositions découlent de la directive européenne du 29 juillet 1991 sur le permis de conduire. Il revient aux États membres d'instaurer ou non un permis spécifique pour les tracteurs agricoles. A l'époque, la France a choisi de conserver aux agriculteurs le bénéfice de la dérogation dont ils bénéficiaient traditionnellement, la qualification d'exploitant agricole ou forestier n'étant attribuée qu'aux cotisants de la MSA. Le texte européen encadre très strictement cette dérogation qui ne peut être étendue à d'autres catégories de véhicules, même affectés à des usages de service public. Pour un autre usage qu’agricole, jusqu'à 3500 kg de PTAC (poids total autorisé en charge), il faut être titulaire du permis B. Au-delà de ce poids, le conducteur doit être titulaire du permis C. Si la somme du PTAC (tracteur + remorque) dépasse les 3500 kg, le permis E (C) est obligatoire.

Véhicules ne nécessitant pas de permis de conduire sur Service-public.fr
http://vosdroits.service-public.fr/F1464.xhtml

accidentmototracteur1.jpgPar conséquent, à l'heure où la lutte contre l'insécurité routière impose à tous davantage de vigilance, il apparaît souhaitable, sinon de revenir sur la disposition d'exception prise en faveur des exploitants agricoles, au moins de veiller à ce qu’une formation adéquate soit dispensée aux futurs conducteurs. D’autant que certains élus ont déjà émis la possibilité d'étendre cette dispense de permis de conduire à d'autres cas que ceux prévus actuellement. En effet, les véhicules de type agricole sont aussi utilisés par les agents des collectivités territoriales ou les particuliers dans le cadre de menus travaux et sont également affectés à de nombreux usages par les entreprises de travaux publics.


Compte tenu des risques potentiels d’accident corporels graves que présente la cohabitation accidentmototracteur2.jpgdes motards avec les tracteurs et ensembles agricoles, particulièrement en zone rurale, la FFMC 80 souhaite constituer un socle de réflexion avec la Chambre départementale d’Agriculture, la DDAF, la MSA, la FDSEA, les exploitants et les lycées agricoles sur la prise en compte de ces risques, trop souvent sous estimés, afin d’éviter de nouveaux drames humains tels que ceux que nous avons déjà rencontrés. En octobre 2009, un jeune motard de la Somme d'à peine 24 ans, qui s'était vu couper la route par un ensemble agricole, avait perdu la vie. Ses parents avaient souhaité faire don à la FFMC80 de la somme recueillie lors de ses obsèques.


Date de création : 17/12/2010 • 19:41
Dernière modification : 24/12/2010 • 17:09
Catégorie : En vrac

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^