Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Entretien des routes et infrastructures routières - Dans quel Etat je roule ?
SNIT, SNIT, SNIT... pas hourra !

Le décret du 5 décembre 2005 relatif au transfert des routes nationales vers les départements a abouti au déclassement quasi-intégral de la RN1 qui, dans la traversée de la Somme, a été renumérotée RD 1001. Seule la section de la rocade nord d'Amiens comprise entre les échangeurs 39 (Amiens Espace industriel nord-Hôpital nord) et 40 (Amiens Longpré) a été conservée dans le domaine routier national. En effet, contrairement au reste de leurs tracés respectifs, les routes nationales 1 et 25 n'ont pas été déclassées sur la liaison Amiens>Arras (RN25) et sur 2 sections de la rocade d'Amiens (RN1+RN25) en l'attente de l'éventuelle construction de l'autoroute A24, projet de liaison autoroutière supposé désengorger l'A1 entre Amiens, Lille et la Belgique mais que le Grenelle de l'Environnement enterra définitivement en août 2010.

Le parcours de la rocade d'Amiens passe par les communes suivantes : Amiens, Rivery, Camon, Glisy, Longueau, Boves, Cagny, Saint-Fuscien, Dury, Saleux, Vers-sur-Selle, Salouël, Pont-de-Metz, Dreuil-les-Amiens et Argoeuves. Au-delà de la rocade d'Amiens, pour la RN25 les communes de la Somme traversées sont Amiens, Beauval, Villers-Bocage et Doullens puis dans le Pas-de-Calais : La Bellevue, Saulty, L'Arbret, Bavincourt, Beaumetz-les-Loges et Arras.

ffmc80_traceN25.jpg ffmc80_tracerocade_amiens.jpg

ffmc80_panneautrous.jpgLa diminution drastique des crédits d'entretien des routes nationales au nom d'un dogme budgétaire fait apparaitre à plusieurs endroits du territoire national et départemental (RN1 et RN25) des chaussées en mauvais état avec des conséquences pour la sécurité des usagers.

Cependant l'État trouve les moyens de s'offrir 4 pages centrales dans toute la presse pour justifier une politique de sécurité routière presque entièrement axée sur une répression par le contrôle sanction automatisé et qui prouve mois après mois les limites de son efficacité. Il est aussi de notre rôle de dénoncer ce désengagement et ces incohérences comme l'ont fait certains élus lors de la présentation des conclusions provisoires
sur le Schéma National des Infrastructures de Transport (SNIT) dans le cadre d'un débat en séance publique au Sénat en février dernier. Le SNIT a été institué par la loi de programmation relative à la mise en œuvre du Grenelle de l'environnement du 3 août 2009. Ce schéma fixe les orientations de l’État en matière d'entretien, de modernisation et de développement des réseaux pour les 20 à 30 années à venir.

Or, « ce schéma privilégie la construction de nouvelles infrastructures à l'amélioration et la modernisation du réseau existant » relève le CESER Picardie (Conseil Économique, Social et Environnemental de Picardie) qui pointe aussi "l'absence de projets routiers concernant les RN31, RN2 et RN25, figurant au PDMI (Programme de Développement et de Modernisation des Itinéraires). Des axes routiers pourtant déterminants pour le désenclavement des territoires picards qui souffrent encore de retards en matière d'aménagement".

Serait-ce ce qui a motivé Nicolas Sarkozy pour se rendre de Paris à Arras par les airs le jeudi 12 mai ? 2 hélicos Superpuma et 2 Falcon pour 179 km via Albert, plusieurs dizaines deffmc80_sarkohelico.jpg gendarmes et pompiers mobilisés pour un show agricole face à un public trié et choisi pour, sinon sa sympathie présidentielle, au moins sa passivité... Le préfet Michel Delpuech et le sous-préfet de Péronne Jean-Marc Bassaget auraient pourtant été bien inspirés de l'y amener en convoi présidentiel par Amiens et Doullens pour lui faire constater à quel point cet axe manque d'entretien et d'aménagements. Le déplacement, ainsi optimisé, aurait eu aussi un coût beaucoup moins élevé et donc un impact fiscal et environnemental amoindri. Mais comme ce gouvernement vient encore de nous démontrer qu'il a vraiment très peur de la route au point d'en dégoûter tous ses usagers. A moins que ce ne soit un message pour nous inciter à aller au travail et nous balader en ULM...

ffmc80_rn25redim600.jpgA la croisée des chemins, que reste t'il de vos labours ?

Et puis c'eut été aussi l'occasion de rappeler au monde agricole que, si nous le remercions pour nous nourrir et nous sortir quelquefois des routes enneigées, il ne doit pas se soustraire à ses obligations de signalisation et de nettoyage lorsque ses engins laissent derrière eux de la boue qui transforme les routes en dangereuses patinoires comme ce fut le cas récemment sur la RN25. Ce qui vaut aussi pour les camions et engins de travaux publics aux abords des chantiers. La route a été nettoyée par la DIR Nord suite à notre signalement.

Date de création : 13/05/2011 • 19:58
Dernière modification : 13/05/2011 • 20:47
Catégorie : Entretien des routes et infrastructures routières

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^