Qui sommes nous ?
Documents et formulaires
Infos, communiqués
et brèves
Infrastructures
ERJ
Accidentologie
Lettre d'information
Pour avoir des nouvelles de ce site, inscrivez-vous à notre Newsletter.
S'abonner
Se désabonner
177 Abonnés
Réseaux sociaux
Infos Webmestre
Visites

   visiteurs

   visiteurs en ligne

Publication
Responsable de publication :
Philippe Leduncq
coordinateur de la FFMC80




Rédacteur


Nombre de membres0 rédacteur
Rédacteur en ligne : 0
Actions - Manifestation du 18 juin : "ce n'est qu'un combat, continuons le début"
Manifestation du 18 juin : "ce n'est qu'un combat, continuons le début"

Ce désormais célèbre slogan inversé par un motard en colère non moins célèbre disparu voila maintenant 25 ans, le regretté Coluche, illustre parfaitement notre état d'esprit.

Compte-tenu de l'ampleur annoncée pour cette manifestation des usagers de la route, ce sont les grands et accessibles parkings de Mégacité qui ont été choisis comme point de rassemblement en concertation avec les services municipaux. Après l'excellente saison des footballeurs amiénois et la Foire Expo, le quartier Renancourt d'Amiens a donc connu une effervescence particulière ce samedi 18 juin 2011. À Amiens, la manifestation a réuni plus de 1 600 motos, scooters, cyclos et quads ainsi qu'une bonne trentaine d'automobilistes et même un chauffeur routier venu avec le tracteur de son 44 tonnes malgré un ciel menaçant qui mettra ses menaces à exécution à trois reprises. La FFMC80 a su utiliser son réseau pour que les manifestants, qui avaient rendez-vous dès 13h30, ne partent pas le ventre vide grâce à Jean-Luc et sa friterie.
 
ffmc80_manif180611_13.jpg ffmc80_manif180611_05.jpg ffmc80_manif180611_11.jpg

Le cortège, emmené par un car sono à la play-list qui ne laissait rien au hasard, a d'abord pris la direction de la rocade via les grandes avenues jalonnées par les acteurs économiques de la profession que sont les concessionnaires et accessoiristes auto et moto avant d'investir le centre-ville par ses axes stratégiques sauf celui de la Préfecture traditionnellement surprotégé par davantage de policiers qu'il n'y en a pour sécuriser le cortège. Mais peu importe puisque tout a été dit et entendu de ce côté de la « République » qui dépense plus pour surveiller ses citoyens, y-compris par hélicoptère, que pour les protéger ! C'est donc plutôt vers la population nombreuse en ce week-end de « Street Arts in Amiens » que nos messages pédagogiques se sont orientés lors de nos arrêts place Vogel et place Alphonse Fiquet entre la Tour Perret et la gare SNCF. Une 34ème édition de Fête dans la Ville ponctuée par « Barricade », une création hautement symbolique que « NoFit State Circus » présentait en fin de journée et qui insuffle à ses participants et spectateurs un vent de résistance pour leur donner la capacité de se battre pour la liberté. C'est aussi ce que nous faisons, à notre façon, et c'est vraisemblablement ce que nous referons suite aux dernières déclarations sans surprise du ministre de l'intérieur, Claude Guéant. Nous la connaissons par cœur la partition de Sarko et son orchestre : chanter très haut et très fort un premier couplet dans lequel ils vous annoncent un truc énorme pour créer une protestation derrière laquelle ils chantent un second couplet juste un tout petit peu plus doux. Ainsi le public est content, certains applaudissent même, et rentre chez lui soulagé qu'on ne lui ait coupé qu'un seul bras au lieu de deux comme c'était prévu depuis le début. Nous ne nous y laisserons pas prendre. Sortons les par les urnes et marquons à la culotte celles et ceux, de tous bords, qui veulent les remplacer !
 
ffmc80_manif180611_03.jpg ffmc80_manif180611_09.jpg ffmc80_manif180611_04.jpg

La manifestation s'est dispersée dans le calme après qu'une urne contenant symboliquement des copies de cartes d'électeur ait été incinérée et que les représentants des usagers à 2, 3 et 4 roues et plus se soient exprimés au micro ainsi que la maman d'un motard décédé sur la route qui relancera le débat sur le contrôle périodique des capacités à conduire un véhicule pour tous les usagers, en particulier les plus âgés d'entre-eux, alors que les mesures du CISR ne prévoient une formation obligatoire après une interruption de conduite de 5 ans que pour les seuls motards. Ce qui démontre aussi que toutes les victimes de la route et leurs proches ne laissent pas instrumentaliser leur émotion par le gouvernement avec l'aide à peine déguisée de Chantal Perrichon, Claude Got et consorts.

D'ici là, rendez-vous pour de nouvelles actions et merci encore à toutes les personnes qui ont œuvré à nos côtés pour que cette manifestation rencontre le succès qu'elle méritait et soit relayée sur les réseaux sociaux.


Le Bureau de la FFMC 80 (les décisions du CISR à la loupe, cliquez ICI)
 
 
ffmc80_securiteroutiere_faisons_la.jpg

Union des Usagers de la Route
 
(cliquez sur le logo pour accéder au site)

ffmc80_logo_udur.jpg
 

Date de création : 30/06/2011 • 19:01
Dernière modification : 09/09/2013 • 15:01
Catégorie : Actions

Imprimer l'article Imprimer l'article


La presse moto du mois

juin 2016
N° 328

Moto Magazine N°328

cliquez sur la couverture pour accéder au site MotoMag


 


Moto News n° 65

MotoNews_65.jpg 


disponible gratuitement au bureau

Le calendrier 2016 des Motos Clubs

Calendrier2016_K1C.jpg

Cliquez sur l'image pour télécharger ou disponible au bureau
["Le Site de Kiqincoup Tetoupal"]

Flux RSS
Label "accueil motards"
Archives
^ Haut ^